Médecine Traditionnelle Chinoise : mon expérience

En septembre dernier j’ai eu mon tout premier rendez-vous avec une praticienne en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC).

Je me tourne depuis quelques années maintenant, vers les médecines douces, naturelles au profit de la médecine plus conventionnelle.

Je trouve l’approche des médecines douces beaucoup plus globale, on discute, on échange beaucoup avec le praticien en début de séance. Ce qui permet à ce dernier de cibler nos maux dans leur ensemble. Le praticien s’intéresse aux causes de nos maux, et non pas seulement aux résultats.

Je vous livre dans cet article mon expérience personnelle avec la MTC. Je précise qu’il s’agit bien de mon expérience personnelle, je ne suis pas une professionnelle et qu’il se peut que toutes les séances de MTC ne se déroulent pas exactement de la même façon.

#POUR VOUS EN DIRE UN PEU PLUS SUR LA MTC

La MTC est une médecine holistique, elle considère l’Homme dans son ensemble. Son objectif est de maintenir une harmonie de l’énergie à l’intérieur du corps. En fait, elle vise à équilibrer le Yin et le Yang afin que l’énergie vitale de l’individu circule correctement dans le corps. La MTC fait appel à différents outils thérapeutiques : l’acupuncture, la diététique chinoise, la pharmacopée , le Qi Gong , ainsi que des massages.

#LE DÉROULEMENT D’UNE SÉANCE

Au début de la séance (qui dure en général 1h), le praticien nous observe (à distance, depuis son bureau). Il regarde notre teint, notre peau, nos yeux, nos ongles. Et d’ailleurs en parlant d’ongles, lors de ma seconde séance la praticienne m’a fait remarquer que mes ongles étaient striés et bleus au niveau de leur racine. C’est en réalité une légère couleur bleutée, qui effectivement se détache du rose de mes ongles. J’ignorais que des ongles, et surtout que MES ongles pouvait être bleus ! Elle m’a expliqué qu’il s’agissait de mon flux sanguin.

Ensuite, le praticien établi un bilan énergétique. Ce bilan va permettre au praticien de déterminer ou se situent les blocages énergétiques. La praticien va poser toutes sortes de questions sur différents aspects de notre vie : sommeil, transpiration, vécu, sentiments, appréhensions … C’est lors de cet entretien que je me suis rendue compte que j’avais tendance à pas mal cauchemarder et que j’avais régulièrement chaud, les mains moites. C’est assez dingue de voir à quel point certains éléments nous paraissent insignifiants mais sont en réalité très révélateurs et ont toute leur importance pour le praticien.

Puis, le praticien va procéder à une palpation énergétique. Le praticien pose ses doigts sur nos poignets, ferme les yeux et ressent nos énergies, les flux qui circulent dans notre corps. De cette manière, il est capable d’identifier une mauvaise circulation et de mettre en évidence certains de nos organes déficients, ayant besoin d’un petit coup de pouce à cet intant T de notre vie.

Une observation de la langue est aussi menée. Notre langue est la parfaite cartographie de notre état. Pour cela, il suffit juste de tirer la langue, le praticien observe le dessus ainsi que le dessous. En MTC, notre langue est compartimentée en plusieurs zones, chaque zone correspond en fait à un organe. En observant la langue, le praticien peut ainsi découvrir quel(s) organe(s) a besoin d’un petit peu d’aide pour se sentir mieux. J’ignorais alors jusqu’à présent que la langue pouvait être rose, ou bien rouge, ou encore rouge vif seulement à quelques endroits. Lors de ma deuxième séance, ma langue était rouge vif sur les côtés, une zone représentant le foie et la vésicule biliaire. Et effectivement, lors de cette séance nous avons travaillé sur le foie. Et il s’avère que certains de mes maux étaient directement rattachés au foie.

#L’ACUPUNCTURE

C’est l’acupuncture que pratique la praticienne que je consulte.

C’est une technique de MTC les plus populaires. L’acupuncture vise au maintien de l’équilibre YIN/YANG (énergies complémentaires) en stimulant des zones précise du corps à l’aide d’aiguilles. Il faut savoir que cet outil thérapeutique figure, depuis 2010, dans le patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

Je suis du genre phobique des aiguilles, le genre à faire un malaise, à se sentir très mal à la vue d’une aiguille. Je vous rassure tout de suite, les aiguilles utilisées en acupuncture sont touuuuuutes petites ! Très petites même et elles ne font vraiment pas mal ! Ce qui peut faire mal c’est lors du placement des aiguilles sur certains points du corps. Par exemple, la praticienne choisi de cibler mon foie et mes reins, c’est lorsqu’elle place les aiguilles sur le méridien qui correspond au foie que je sens une piqûre. Preuve que mon foie n’est pas au top de sa forme. Et à chaque fois qu’une aiguille est positionnée, il faut placer une deuxième aiguille au même endroit de l’autre côté : cheville droite, cheville gauche, poignet droit, poignet gauche … En effet, le côté gauche du corps correspond au Yin et le côté droit au Yang, il faut donc équilibrer ces deux énergies simultanément pour ne pas créer de déséquilibres.

#MON RESSENTI

La première séance est magique.

Je me suis sentie tellllllement apaisée à la fin de ma première séance ! Comme dans du coton, sensation de bien-être si agréable.

Sensation extrêmement déroutante lors de cette première séance, une fois les aiguilles posées sur mon corps (côté ventre uniquement) : j’ai eu de gros frissons, la chair de poule c’était assez dingue. C’était incontrôlable, j’avais froid alors que 2 minutes avant j’étais bien dans le cabinet, c’était en septembre, il faisait encore bon. La praticienne a alors posé un drap sur moi afin que ce soit plus confortable pour moi.

Lors d’une autre séance, alors que l’on avait travaillé sur mon foie et mes reins, une fois les aiguilles retirées, à la fin de la séance, j’ai eu des démangeaisons l’espace de quelques instants. J’avais envie de me gratter au niveau des pieds surtout, comme quand on a très froid puis très chaud d’un coup et que l’on sent notre sang circuler. La praticienne m’a alors expliqué que cela était dû à la circulation de mon sang.

C’est assez dingue en fait comme sensations. Ressentir de telles sensations dans son corps en à peine 15 minutes d’acupuncture. 

Je suis tellement heureuse d’avoir franchi la porte de cette praticienne en MTC, c’est vraiment une médecine que j’aime beaucoup.

#DURÉE, PRIX, REMBOURSEMENT

Entre les différentes observations, les questions, l’acupuncture, les conseils du praticien, une séance dure en moyenne 1 heure.

J’imagine bien que les honoraires des praticiens en MTC varient. Ma séance me coûte 50€.

Concernant les remboursements, de plus en plus de mutuelles remboursent les médecines douces (ostéopathie, chiropractie …) . La MTC fait partie des médecines douces, il faut donc bien vous renseigner auprès de votre mutuelle. 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.